Le numérique dans les associations - un projet collectif

10.07.2020

Avec la crise sanitaire actuelle, de nombreuses associations ont utilisé et parfois même découvert des outils numériques. L’organisation française « HelloAsso » a créé des « Points d'Appui au Numérique Associatif » pour aider les associations à tirer le meilleur parti du numérique pour elles-mêmes.

1 - Votre organisation, HelloAsso, est à l’origine des PANA (Points d’Appui au Numérique Associatif), ensemble avec Le Mouvement Associatif et La Fonda. Pouvez-vous nous expliquer la genèse de cette initiative ?

L'origine du programme PANA vient de l'identification de plusieurs freins quant à l'utilisation des outils numériques par les associations.

Suite à diverses études et rapports, nous avons remarqué que les associations avaient une certaine méconnaissance et un manque de maîtrise des outils numériques et, bien qu’elles soient nombreuses à savoir que des structures peuvent les accompagner sur différents sujets, la plupart ne sont pas en mesure de distinguer celles ayant des compétences pour les aider sur les sujets du numérique. Le dernier point qui a poussé HelloAsso à vouloir monter un programme en collaboration avec Le Mouvement Associatif et La Fonda est d'avoir pu nous rendre compte que les associations étaient souvent conseillées directement par les plateformes qu’elles utilisent.

Suite à l'identification de ces freins, nous avons voulu créer un programme de montée en compétence en commun entre les acteurs associatifs et ceux du web.

 

2 - Comment les PANA fonctionnent-ils ?

Le programme PANA a pour vocation de faire monter en compétence sur le numérique puis de cartographier l'ensemble des structures ressources pouvant accompagner les associations dans leur utilisation du web partout en France.

Les acteurs de l'accompagnement associatif sont ainsi aidés dans leurs montées en compétences numériques, ils bénéficient de ressources et d’un réseau qualifié dédié.

Les associations, elles, peuvent ainsi trouver plus rapidement et facilement des structures pouvant les soutenir dans leur utilisation du numérique et de ses outils.

 

3 - Quels sont les problèmes ou questions que les associations formées par les PANA rencontrent le plus souvent ?

Les associations formées par les PANA ont des problématiques très différentes selon leurs niveaux de connaissance sur les outils numériques avant les formations PANA. Ces interrogations varient également selon leurs besoins, les priorités qu’elles veulent traiter, leur organisation interne et les activités associatives qu’elles mettent en place.

Dès lors qu'une association souhaite se former avec un PANA, la structure d’accompagnement lui propose, en général, d'établir un diagnostic numérique afin de savoir de quel type de formation elle a besoin. C'est de ce diagnostic que va partir un accompagnement spécifique et utile pour l'association qui cherche à être épaulée dans son utilisation du web.

 

4 - La crise du Covid-19 a mis le feu des projecteurs sur le tissu associatif qui a largement contribué au soutien des plus faibles et au maintien du lien social. Néanmoins, les associations devaient faire face – comme toute organisation – à des défis, dont l'utilisation du numérique. Comment évaluez-vous cette période et son impact sur le futur déploiement du numérique au sein des structures associatives ?

La crise du Covid-19 a entraîné certains acteurs à utiliser davantage le numérique qu’à leurs habitudes. Pour se contacter et échanger à plusieurs, organiser des réunions, monter des projets, etc. Du côté des PANA et des associations, beaucoup d'initiatives ont vu le jour pour parer à cette crise sanitaire et sociale et celles-ci ont été propulsé par le numérique.

Lorsque certaines structures s’outillaient déjà avec les solutions web pour leurs projets, d'autres ont décuplé leur utilisation de ces outils lors du confinement. Les plus novices et les moins enthousiastes à développer leur transition numérique en amont de la crise ont, quant à elles, vu fleurir un large choix de propositions pour les accompagner dans cette dynamique : ateliers en ligne, articles de blog, tutoriels vidéo, ...

Nous pensons pouvoir affirmer que la crise du Covid-19 a drainé l'utilisation du numérique par les acteurs du secteur associatif et en a convaincu une grande partie sur le fait que les outils web ont une réelle plus-value dans leurs activités associatives. Un grand nombre a profité de cette parenthèse particulière pour s'approprier ces outils, se former et partager des conseils et bonnes pratiques pour une meilleure utilisation du numérique au sein de leur structure.

Par exemple, si on note que les associations ont massivement envie de retrouver leurs adhérents et d'organiser des activités en présentiels, on voit également qu’elles organisent cette reprise avec des outils numériques pour une meilleure gestion.

 

5 - Les échanges franco-allemands, menés en grande partie par des associations, vivent de la rencontre physique entre citoyennes et citoyens des deux pays – format actuellement compliqué par la situation sanitaire. Pourriez-vous imaginer des alternatives numériques ?

Une multitude d'alternatives numériques peuvent être imaginées concernant les échanges franco-allemands. Lors du confinement nous avons pu voir un grand nombre d’atelier en ligne se mettre en place. Pourquoi ne pas imaginer des moments de partage via webcam ? Avec chaque personne depuis son domicile, rendant les échanges encore plus accessibles pour les personnes ne pouvant pas se déplacer, ou alors avec plusieurs connexions par petits groupes. L'avantage d'un événement en ligne est de pouvoir permettre à tout le monde d'être présent mais aussi de participer activement à l’échange.

Au-delà des webinaires et formations, les conférences et tables-rondes peuvent également être organisées à travers la vidéo en direct (tout comme les moments plus conviviaux). Si les lives vidéos sont très utilisés, il ne faut pas oublier les autres alternatives tels que les outils de messagerie instantanée, forums, etc.

Les inventifs ont été nombreux pendant le confinement et ont prouvé qu'il était possible de faire des jeux sans être ensemble en présentiel, de monter des projets artistiques sans être dans la même pièce, etc.

 

6 - Et quelles sont, plus généralement, les activités d’une association qui changent et profitent grâce au numérique ?

Les activités associatives, quant à elles, peuvent être complétées et enrichies grâce au numérique. Tout d'abord, la crise étant passée mais pas terminée, les associations ont besoin d'un suivi plus précis vis-à-vis de l'organisation de leurs événements. Par exemple, une billetterie en ligne leur permet de convier des personnes à distance, de limiter le nombre de personnes le jour J, etc. Ce qui leur rend l'organisation plus sereine. Les outils numériques leur permettent une organisation plus simple mais aussi plus horizontale et collective !

En interne, les associations ont pu tester les outils numériques afin de s'organiser, de travailler de manière collaborative, de faire des choix collectifs à distance plus facilement, etc. Si cette utilisation n'était pas dans les habitudes avant la crise, on peut penser, sans trop se tromper, que celles-ci vont être conservées ! Au-delà des précautions sanitaires à prendre en compte lors d'événements associatifs et de l'organisation interne, les outils numériques peuvent enrichir les activités associatives, sans remplacer, mais plutôt compléter, celles déjà existantes.


Charlie Tronche est Directeur de la communication et des partenariats chez HelloAsso.

HelloAsso est une plateforme de paiement en ligne pour les associations et les clubs. Entreprise sociale et solidaire (agréée ESUS), elle est entièrement gratuite (0 frais, 0 commissions) grâce à un modèle économique alternatif. Depuis sa création en 2009, son objectif est de faire gagner du temps aux associations dans l’organisation de leurs activités.

Le programme PANA (Points d'Appui au Numérique Associatif) associe des réseaux nationaux et des acteurs du web destinés aux associations pour former et réunir les futurs Points d’Appui au Numérique Associatif. L'objectif : chaque association peu importe là où elle se trouve doit pouvoir bénéficier d’un appui sur ces enjeux cruciaux.