FILTRER PAR :

Pays
Période
Le-Figaro

« Pour une Europe plus souveraine, la France et l'Allemagne doivent faire cause commune »

À l’occasion du Conseil des ministres franco-allemand, Hans-Dieter Lucas, ambassadeur allemand en France, a écrit une tribune intitulée « Pour une Europe plus souveraine, la France et l'Allemagne doivent faire cause commune ». « Nous devons tirer profit des excellents résultats au niveau bilatéral et en matière de politique européenne depuis le CMFA de Toulouse et la signature du traité d'Aix-la-Chapelle en 2019. Nous avons encore consolidé notre coopération transfrontalière et celle entre nos sociétés civiles. Nous oublions parfois combien cette coopération s'est développée et dépasse aujourd'hui largement l'échelle purement gouvernementale. Ainsi, malgré la pandémie, le nouveau Fonds citoyen a d'ores et déjà soutenu plus de 300 projets transfrontaliers. »

Lire

Die-Welt

Réinventer l'amitié franco-allemande

Un an après le lancement du Fonds citoyen, le quotidien national allemand Die Welt écrit : « La proximité tant citée entre la France et l’Allemagne peut paraître démodée à certains. Mais le Fonds citoyen, lancé par les deux pays, qui fête son premier anniversaire aujourd’hui, montre le contraire. Désormais, il s’agit de bien plus que de jumelages. […] Après un an, les responsables peuvent afficher près de 300 projets, soutenus avec 2,8 millions d’euros – tous des initiatives franco-allemandes issues de la société civile et de la coopération franco-allemande […] »

Lire

Le-Républicain-Lorrain

Le Fonds franco-allemand surfe sur l’Europe des citoyens

À l’occasion du premier anniversaire du Fonds citoyen, Le Républicain Lorrain écrit : « Le Fonds franco-allemand surfe sur l’Europe des citoyens. Il souffle ce 16 avril sa première bougie. Le Fonds citoyen franco-allemand, dirigé par le Nancéien Benjamin Kurc, a financé pour 2,8 millions d’euros près de 300 projets de citoyens engagés de part et d’autre du Rhin. Comme celui d’Alain Przybylski, président du club de canoë-kayak Val de Sarre. »

Lire

Les-Echos

Le fonds citoyen franco-allemand monte en puissance

Pour le premier anniversaire du Fonds citoyen, le journal Les Echos tire un bilan : « Le fonds citoyen franco-allemand monte en puissance. Voulu par le traité d'Aix-la-Chapelle pour renforcer sur le terrain les échanges entre les deux pays, le fonds a déjà soutenu 300 projets moyennant 2,8 millions d'euros en un an. »

Lire

France3

Coopération franco-allemande : un fonds citoyen pour faire vivre l’amitié entre les deux pays malgré la crise

Sur son site internet, France 3 Grand Est présente le Fonds citoyen après presque un an d’existence : « Alors que les frontières entre la France et l’Allemagne sont de plus en plus difficiles à franchir avec la pandémie de Covid-19, les citoyens des deux pays ne cessent d’imaginer des projets communs. Le fonds citoyen franco-allemand créé en 2020 les encourage à ne pas couper les ponts. […] Malgré ce contexte difficile, ce fonds est essentiel pour continuer de soutenir les échanges transfrontaliers, et les initiatives toujours plus nombreuses. Un fonds qui est ouvert à tous. »

Lire

dokdoc.eu

Projets phares

La plateforme franco-allemande dokdoc parle des premiers projets phares soutenus par le Fonds citoyen : « Une plateforme en ligne pour le dialogue transfrontalier et intergénérationnel, un conseil citoyen pour plus de participation citoyenne et un festival culturel en région frontalière : voici les trois premiers « projets phares » du Fonds citoyen franco-allemand. »

Lire

FAZ

Les ennemis héréditaires dévenus amis héréditaires depuis longtemps

À l’occasion de la Journée franco-allemande, le quotidien national allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) tire un bilan sur l’amitié des deux pays : « […] le Fonds citoyen, lancé malgré la pandémie, a donné un coup de pouce à la numérisation de l’échange franco-allemand qui s’imposait depuis longtemps. »

Lire

euractiv

« L’Allemagne joue un rôle de miroir pour la France »

Interviewée par la plateforme Euractiv, la chercheuse Claire Demesmay explique la mise en œuvre du traité d’Aix-la-Chapelle : « Enfin, j’aimerais évoquer un troisième élément cette fois-ci à destination de la société civile, qui est la création du Fonds citoyen franco-allemand. Il permet notamment de financer des rencontres au niveau de la société civile, qui a toujours joué un rôle très important dans la relation franco-allemande, mais disposait jusqu’alors de peu de moyens. Depuis sa création, la crise sanitaire a certes limité les échanges en présentiel, mais c’est un très bel instrument. »

Lire

Weser-Kurier

Pas un automatisme, mais indispensable

À l’occasion de la Journée franco-allemande, Birgit Holzer, correspondante en France pour de nombreux quotidiens régionaux, parle du Fonds citoyen : « Les habitants d’un EHPAD à Düsseldorf se réjouissent des pièces de théâtre et de musique enregistrées par des jeunes acteurs en herbe français. Des personnes intéressées par la culture peuvent participer à des visites de ville guidées à Strasbourg et à Cologne et aborder des sujets tels que la culture de mémoire ou l’Europe. Ou bien, on discute sur la protection de l’environnement au quotidien lors d’événements en ligne bilingues. Etant donné que les rencontres physiques sont impossibles en ce moment, le Fonds citoyen franco-allemand soutient une cinquantaine de projets virtuels réalisés autour de la Journée de l’amitié franco-allemande ce vendredi. »

Lire

Benedetto

Vive l'amitié !

Le journal spécialisé sur le bénévolat en Allemagne « Benedetto » présente le Fonds citoyen : « Des nouvelles idées de projet, y compris numériques, doivent être mises en place grâce à l’aide du Fonds citoyen franco-allemand. N’arrêtez pas de lire si vous ne parlez pas français ! Des connaissances linguistiques ne sont pas des prérequis car l’initiative soutenue, entre autres, par le ministère allemand de la Famille, des Personnes âgées, de la Femme et de la Jeunesse vous accompagne avec des Référents régionaux. Ces derniers informent sur les modalités de subvention du Fonds citoyen, aident à l’organisation du projet et motivent à l’engagement transfrontalier dans leur région. »

Version en ligne indisponible

euradio

Le nouvel OVNI du franco-allemand ?

Euradio consacre deux émissions au Fonds citoyen et interviewe son responsable, Benjamin Kurc :

Écouter : #1 : le nouvel OVNI du franco-allemand ?

Écouter : #2 : de la nécessité de se faire connaître

dokdoc.eu

Participation et coopération

« Un entretien avec le nouveau directeur du Fonds citoyen franco-allemand, Benjamin Kurc, 32 ans, à propos de l’engagement civil, des défis posés par la crise du coronavirus et de l’avenir des relations franco-allemandes dans la société civile. »

Lire

Saarbrücker-Zeitung

Geld für Projekte in nur 10 Minuten beantragen

Le quotidien régional Saarbrücker Zeitung présente le Fonds citoyen et l’un de ses Référents régionaux, Philipp Asbach : « Le Fonds citoyen franco-allemand soutient des actions transfrontalières – sans beaucoup de bureaucratie. […] Il s’agit de rencontres entre les sociétés civiles française et allemande. Le thème de la rencontre peut être choisi librement : musique, art, culture, sport, protection de l’environnement : ce qui compte, c’est que les gens soient ensemble. »

Lire

Le-Républicain-Lorrain

Benjamin Kurc, eine schöne deutsch-französische Geschichte

Article publié dans Le Républicain Lorrain à l’occasion de la prise de poste de Benjamin Kurc en tant que responsable du Fonds citoyen : « Le parcours de Benjamin Kurc, né il y a trente-deux ans à Nancy, traduit à lui seul l’ambition du traité d’Aix-la-Chapelle. L’ex-directeur de l’Institut français de Saxe-Anhalt prendra le 1er octobre, à Paris, la tête du Fonds citoyen franco-allemand pour renforcer encore l’amitié entre les deux pays et l’Europe. »

Lire

Magdeburger-Volksstimme

Un nouvel élan pour l'amitié avec la France

Interviewé par le quotidien régional allemand Magdeburger Volksstimme, Tobias Bütow, secrétaire général de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) présente le Fonds citoyen : « Avec le Fonds citoyen, un projet de partenariat d’envergure vient d’être lancé. L’objectif : rapprocher des initiatives, des associations ou des communes. Des subventions sont distribuées sans beaucoup de bureaucratie. L’amitié, parfois mise à l’épreuve au niveau politique, doit grandir par le bas. »

Version en ligne indisponible

France-Bleu

Malgré le confinement, le fonds citoyen franco-allemand veut rapprocher les citoyens

France Bleu rend compte du lancement du Fonds citoyen, en pleine première vague du Covid-19 : « Alors que la plupart des projets sont mis en pause ou parfois abandonnés à cause de l’épidémie de coronavirus, le fonds citoyen franco-allemand entre en service avec une enveloppe de 2,4 millions d’euros pour financer des idées qui rapprochent (virtuellement) les gens de part et d’autre du Rhin. »

Lire