L’engagement dans la région transfrontalière : « Les relations franco-allemandes entre les citoyennes et citoyens résistent à la crise »

18.02.2021

COMMUNIQUÉ DE PRESSE, 18 février 2021 - Paris / Berlin

Télécharger le communiqué de presse (PDF)

Partout en Europe des mesures sont prises pour renforcer les contrôles aux frontières et endiguer la pandémie Covid. La France et l’Allemagne coopèrent étroitement pour éviter une fermeture des frontières comme au printemps 2020. Parallèlement, de nombreuses initiatives issues de la société civile démontrent que les échanges transfrontaliers sont possibles et restent même indispensables, et ce malgré un contexte difficile. Ceux-ci sont soutenus par le Fonds citoyen franco-allemand, lancé lui-même lors de la première vague de la crise.
 

Des liens très étroits dans la région transfrontalière

Depuis son lancement en avril 2020 le Fonds citoyen franco-allemand a soutenu plus de 200 projets, dont 87 sont issus de* la Région Grand Est, de Sarre, de Rhénanie-Palatinat et du Bade-Wurtemberg, tels que :

  • Un conseil citoyen franco-allemand se réunit régulièrement depuis décembre 2020. Face à la crise de la Covid et ses effets sur la vie quotidienne, des citoyennes et des citoyens développent des idées qui permettent une meilleure coopération dans la région frontalière. En avril, le résultat de ce travail sera remis à des responsables politiques du Bade-Wurtemberg et du Grand Est. Le Fonds citoyen soutient ce conseil citoyen comme projet phare avec plus de 50 000 €.
  • Dans un format similaire, le Conseil départemental du Haut-Rhin a organisé, à l’occasion de la Journée franco-allemande (le 22 janvier 2021), une discussion en ligne, au cours de laquelle des citoyennes et des citoyens des deux pays ont été invités à partager leur vision du futur pour la région du Rhin supérieur. Les thèmes abordés ont concerné l’agriculture, l’alimentation, l’urbanisme et les transports.
  • Le festival transfrontalier « Perspectives » sera également soutenu dans la catégorie des projets phare du Fonds citoyen : les organisatrices travaillent à plusieurs scénarios afin que ce festival de spectacle vivant puisse avoir lieu en 2021 en Moselle et en Sarre.
  • Les pompiers de Saint-Julien-les-Metz et de Gersweiler, qui coopèrent déjà étroite-ment dans leur quotidien, ont profité de la Journée franco-allemande pour organiser une discussion en ligne sur l’égalité des sexes dans la profession et sur l’animation des sapeurs-pompiers volontaires.
  • Favoriser des produits alimentaires biologiques de la région, mais aussi de l’autre pays ? C’est ce à quoi s’engagent de petits producteurs-vendeurs du Bas-Rhin et de Mittelbaden. Ceux-ci souhaiteraient constituer un réseau plus solide et renforcer la coopération culturelle et économique dans la région transfrontalière, afin de ré-pondre à une demande croissante et développer des idées communes.
  • Un atelier sur le thème « Open Government & Open Data dans la région transfrontalière » a été un des premiers projets soutenus par le Fonds citoyen en juin 2020. L’atelier se penchait p. ex. sur les moyens de dépasser les barrières linguistiques pour échanger des informations.

*Lieux du projet, lieu d‘origine des porteurs de projets / de leurs partenaires se situant en Grand Est, Sarre, Rhénanie-Palatinat, Bade-Wurtemberg
 

Créativité, résilience et basculement sur le numérique

Bien que les voyages et les rencontres physiques soient devenus depuis près d’un an très difficiles, voire impossibles, de très nombreux projets dans la Région Grand Est ainsi qu’en Sarre, en Rhénanie-Palatinat et dans le Bade-Wurtemberg ont permis de garder un lien fort avec le pays voisin.

Les comités de jumelage organisent ainsi des cours de langue, des dîners et des conférences en ligne ou créent des magazines ou des livres de recettes de cuisine. D’autres mettent en place des ateliers de danse, de musique ou de théâtre ; ces acteurs puisent leur force dans la culture pour demeurer créatifs et garder le lien malgré la distance qui les sépare. Les échanges de professionnels sur des thèmes aussi divers que « l’intégration professionnelle de réfugiés », « le paysage philanthropique de part et d’autre du Rhin », « la protection de l’environnement au niveau au local » ou encore sur « le dialogue intergénérationnel » ont pu voir le jour grâce à l’adaptabilité technique et la persévérance de porteurs de projet résolument engagés.

Nous sommes heureux de pouvoir contribuer aujourd’hui, avec le Fonds citoyen, au renforcement de l’amitié franco-allemande :

« Les rencontres personnelles et les expériences partagées, qui, en temps normal, constituent le fondement des relations transfrontalières et les renforcent, ne sont depuis quelques mois possibles que de façon numérique. La diversité des projets et l’intérêt toujours croissant pour les possibilités de financement du Fonds citoyen démontrent une chose : les relations franco-allemandes entre les citoyennes et citoyens des deux pays résistent à crise », dit Benjamin Kurc, responsable du Fonds citoyen franco-allemand.
 

Contact presse

Pour des demandes de reportage ou d’interview avec les porteurs de projet de votre région ou avec le Fonds citoyen, veuillez-vous adresser à : Johanna Haag | haag@fondscitoyen.eu | 06 21 24 58 61
 

Le Fonds citoyen franco-allemand

Le Fonds citoyen franco-allemand conseille, met en réseau et finance des projets qui font vivre l’amitié franco-allemande et l’Europe au plus grand nombre. Il soutient une multitude de for-mats et de thèmes, ses démarches sont simples et il est ouvert à tous les acteurs de la société civile.

Le Fonds citoyen trouve son origine avec le traité d’Aix-la-Chapelle signé entre la France et l’Allemagne en 2019 et a été lancé en avril 2020. Il est mis en œuvre par l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) et est financé à parts égales par les ministères français et allemand. Pour l’année 2021, son budget annuel s’élève à 2,4 millions d’euros.