Qui sommes-nous ?

Le Fonds citoyen franco-allemand soutient les associations et les initiatives citoyennes, les associations de jumelages entre villes et entre régions, les fondations ainsi que les acteurs de l'économie sociale, de l'éducation et des instituts scientifiques œuvrant au service de l'amitié franco-allemande et d'une Europe dynamique. Le Fonds citoyen franco-allemand est un projet du traité d'Aix-la-Chapelle ; il est mis en œuvre par l'Office franco-allemand pour la Jeunesse pour une période de trois ans.

Télécharger le flyer (PDF)

logo

 

Le Fonds citoyen en chiffres

2,4 millions d’euros – Le budget du Fonds citoyen est assuré à parts égales par la France et l'Allemagne. Le ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (DJEPVA) et le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères (MEAE) assurent chacun une dotation de 600 000 € ; le ministère fédéral allemand de la Famille, des Personnes âgées, des Femmes et de la Jeunesse (BMFSFJ) assure une dotation de 1,2 millions d’euros.

3 ans – Le Fonds citoyen est mis en œuvre par l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) pour une période pilote de 3 ans.

4 catégories de soutien – En fonction des sommes qui leur sont allouées, les projets sont répartis en 4 catégories :

  • Catégorie 1 : 0 – 5 000 €
  • Catégorie 2 : 5 001 € – 10 000 €
  • Catégorie 3 : 10 001 € – 50 000 €
  • Catégorie 4 : plus de 50 000 €

11 critères de sélection – Chaque projet est classé dans l'une des quatre catégories de financement. Plus la catégorie de financement est élevée, plus les critères de sélection sont importants. Les demandes de subvention sont soumises à 11 critères de sélection donnant chacun lieu à une attribution de 10 points maximum :

  • Proximité / accessibilité
  • Efficacité / personnes concernées
  • Pertinence franco-allemande
  • Partenariat franco-allemand
  • Mise en réseau
  • Apprentissage interculturel
  • Diversité des publics
  • Egalité des genres
  • Visibilité
  • Innovation
  • Protection de l’environnement et prise en compte de l’impact environnemental du projet

Vivre l’Europe et la faire grandir

Le Fonds citoyen ouvre un nouveau chapitre dans l'histoire des relations franco-allemandes : l’impulsion initiée par le traité de l'Élysée et la création de l'Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) se poursuit avec le traité d'Aix-la-Chapelle et le Fonds citoyen franco-allemand. Deux époques, deux décisions, un objectif : resserrer les liens entre les peuples de part et d’autre du Rhin. Et ce faisant, renforcer l'Europe.

Aujourd'hui plus que jamais, l'Europe a besoin d'Européens convaincus, se sentant d’autant plus unis par une communauté de destin à l’heure de la montée du populisme et du nationalisme. L'amitié franco-allemande a besoin de nouvelles idées et de projets de la société civile qui rapprochent les gens : des jumelages entre villes qui sont plus qu’un panneau à l'entrée d'une commune, des citoyens qui découvrent la langue et la culture de leurs voisins par-delà les préjugés ou les clichés, des rencontres intergénérationnelles, entre villes et campagne, entre clubs sportifs, des initiatives environnementales ou des projets culturels.

C’est bien la mission du Fonds citoyen : par un soutien financier, de valoriser et mettre en réseau celles et ceux qui entendent donner vie à l'amitié franco-allemande et porter les couleurs d’une Europe unie.


Europe

Histoire

22 janvier 2018 – Lors de l’anniversaire des 55 ans du traité de l’Élysée, l’Assemblée nationale et le Bundestag ont décidé de renouveler le traité historique de l’amitié entre la France et l’Allemagne.

Le rôle des parlements dans la coopération franco-allemande doit être renforcé et l’amitié entre les deux pays doit « être mieux perceptible[…], au quotidien, par l’ensemble des citoyens ». Plus tard, cette volonté deviendra plus concrète : en mai naît le « Groupe de réflexion franco-allemand pour le traité de l’Elysée ». La Fédération des Associations Franco-Allemandes pour l’Europe (FAFA) propose alors de créer « une structure organisationnelle et une plateforme similaire à l’OFAJ »  pour « décharger financièrement le bénévolat et conférer une meilleure visibilité à leur cause ».

 

22 janvier 2019 – Avec le traité d'Aix-la-Chapelle, la France et l'Allemagne renforcent la coopération initiée avec le traité de l'Élysée de 1963.

Outre une coopération étroite sur le plan économique ou en matière de défense, le texte prévoit notamment de développer la reconnaissance mutuelle des diplômes et de promouvoir l'acquisition mutuelle de la langue de l’autre pays. Enfin, il y est décidé de renforcer l'amitié franco-allemande au sein de la société civile avec la création d’un « Fonds citoyen commun destiné à encourager et à soutenir les initiatives de citoyens et les jumelages entre villes dans le but de rapprocher encore [les] deux peuples » (article 12).

 

1er septembre 2019 – A la demande des deux gouvernements, l'Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ) initie la mise en place du Fonds citoyen. L’OFAJ est appelé à assurer le pilotage du Fonds citoyen pendant 3 ans.

L’OFAJ est devenu un pilier de l'amitié franco-allemande, non seulement comme fruit de l’histoire de la réconciliation entre les deux pays et instrument de rapprochement de leurs jeunes générations, mais aussi grâce à son expertise dans le développement de programmes adaptés aux différents groupes cibles, la mise en place de procédures de sélection transparentes et efficaces et l'effet durable des rencontres qu’il organise. Enfin et surtout, l’OFAJ compte dans son réseau des milliers d'acteurs de la société civile en France et en Allemagne.
Associé à la structure de l’OFAJ, le Fonds citoyen a un statut propre et indépendant. Il dispose donc d’une équipe dédiée, d’un budget propre et d’une identité visuelle spécifique, et travaille avec de nouveaux groupes cibles. La phase de mise en place fera l’objet d’une évaluation dans le but d'atteindre l'objectif de réaliser des rencontres citoyennes, intergénérationnelles et innovantes.

 

16 avril 2020Feu vert pour le Fonds citoyen franco-allemand :

Des demandes de subvention peuvent désormais être soumises tout au long de l'année.